Prolongation de l’état d’urgence : Stop !

J’ai voté (pour ceux qui arriveraient ici pour la première fois, rappelons que l’auteur de ce blog se met dans la peau d’un député fictif) pour la première fois une loi. Enfin, « pour », c’est une façon de parler. Cette première loi concernait malheureusement la prolongation (prorogation pour être parfaitement exact) de l’état d’urgence. Je n’ai donc pas pu faire autrement que de voter contre.

Les débats n’ont duré qu’une journée mais ont été globalement de bonne tenue. Chaque groupe parlementaire a pu faire entendre ce qu’il avait à dire. Je conseille donc à chacun de se référer aux compte-rendus, ils sont très instructifs.

Concernant la justification de mon vote, je ne vais pas être long, tout ce que je pourrais dire ayant déjà été dit par de nombreuses personnes. De mon point de vue, l’état d’urgence est une chose nocive, qui n’aurait pas dû être déclenchée. Quand François Hollande décide de sa mise en place après l’affreux carnage du Bataclan, ce n’était déjà pas justifié. Mais surtout, en demander la prolongation au-delà des 12 premiers jours par une loi votée par le Parlement a montré le terrible opportunisme du pouvoir alors en place. « Tous unis contre le terrorisme ! Comme ça on arrêtera de parler du chômage ! »

L’état d’urgence n’est pas un régime juridique acceptable dans un pays qui se veut être une démocratie moderne. L’état d’urgence n’empêche pas les attentats, nous en avons malheureusement la preuve. L’état d’urgence a mis l’ensemble du pays dans une tension psychologique invraisemblable. Il est temps que cela cesse. Pourquoi repousser l’arrêt de l’état d’urgence à novembre ? Il n’y aura rien de nouveau en novembre. Ah si : nous allons inclure la plupart de ses dispositions dans le droit commun, ce qui est grave et dont nous reparlerons.

Je regrette vraiment que nous ayons eu ce texte pour notre premier véritable vote. J’ai donc voté contre, et j’annonce d’ores et déjà que je voterai contre la loi qui nous sera bientôt présentée pour inclure les dispositions de l’état d’urgence dans le droit commun. Je remarque que nous n’étions que 150 à voter, alors que nous sommes 577 à avoir été élus le mois dernier. Je pense que les absents avaient piscine.

One thought on “Prolongation de l’état d’urgence : Stop !”

  1. Cette loi est une mascarade… On voit bien le curseur d’obéissance aveugle des nouveaux députés. J’espère sincèrement que les débats de novembre donneront un peu plus de réflexion active chez nos élus, parce qu’il est quand même grave qu’une large partie de ces mesures aient pour but d’échapper à l’autorité judiciaire. Séparation des pouvoirs, bonjour !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s